Une heure, une oeuvre : Un fresquiste méconnu : Emile Flamant

Conférence présentée par Florence Albaret-Gilson et Annie Lefebvre

Jeudi 8 avril 2010 à 18h15

 

 

Entrée libre et gratuite

Maison Falleur
39 rue Saint-Georges 59400 Cambrai

Tél. 03 27 82 93 85

Emile Flamant, un fresquiste méconnu

Originaire de Bohain en Vermandois, Emile Flamant (1896-1975) passa une partie de sa jeunesse à Caudry, où son père travaillait dans une usine textile. A l’âge de 16 ans, il rentre à l’école des Beaux-Arts de Valenciennes. Remarqué par ses professeurs, il obtient une bourse qui lui permet de poursuivre ses études artistiques à l’école des Beaux-Arts de Paris, où il sera élève du peintre Lucien Jonas. Sans délaisser la peinture de chevalet, qu’il pratiquera tout au long de sa vie, Emile Flamant se consacrera  à l’art de la fresque, qui connaît alors un véritable renouveau.
Dans les années 1920-1930, il travaillera essentiellement dans le Nord de la France, en particulier dans le Cambrésis et dans l’Aisne, à la réalisation de décors peints  pour les  édifices reconstruits après la Grande Guerre. Il réalisera ainsi de grands cycles de fresques dans des églises, des bâtiments publics, comme les hôtels de ville, ou encore les Chambres de Commerce de Lille et de Cambrai.
La présentation de ses principales réalisations dans le Cambrésis, leur analyse iconographique et stylistique, tenteront de dégager les caractéristiques majeures de l’art d’Emile Flamant.

Affiche Emile Flamant
affiche_flamant.pdf
Document Adobe Acrobat 2.2 MB
Flyer Emile flamant
tract flamant.pdf
Document Adobe Acrobat 3.0 MB