Inglorious Basterds

Film de guerre de Quentin Tarantino (2009)

Quentin Tarentino est né le 27 mars 1963 à Knoxville dans le Tennessee. Tombé très tôt dans la marmite du 7ème art, le jeune Quentin a toujours su qu'il travaillerait dans le cinéma. Sa carrière de réalisateur de long métrage a commencé en 1992 avec Reservoir Dogs jusqu'à ce petit bijou d'Inglorious Basterds. Réalisateur marginal, il mélange le trash au burlesque avec maestria. Mais revenons à nos moutons ou plutôt à nos Basterds. Lire la suite...

L'action de ce film se situe en 1941. Tourné en Allemagne et en France, il s'y mêle deux histoires, celle de Shosanna Dreyfus réchappée du massacre de sa famille et celle d'un groupe de "Basterds", soldats juifs spécialisés dans les actions ciblées et risquées contre l'armée allemande.
Leurs destins vont se croiser, tous ayant comme but ultime, l'assassinat des dirigeants du IIIème Reich. Dans ce film, Tarantino s'est entouré d'une pléiade d'artistes de toutes nationalités. Christophe Waltz au sommet de son art en colonnel SS, Brad Pitt un extraordinaire lieutenant du Tennessee, Mélanie Laurent une juive française douce, calme, mais néanmoins déterminée, Mike Myers méconnaissable en Général,  Rod Taylor un formidable Winston Chrurchill... Nous en passons et des meilleurs.

La bande originale assez générale est un mélange de morceaux choisis d'autres films comme Alamo, la Féline, les Anges de l'enfer ou encore Revolver.

Inglorious Basterds un film qui choque, attendrit, interpelle mais ne laisse pas indifférent.
Nous vous conseillons toutefois la version originale qui donne toute sa force au film, certains acteurs (Christophe Waltz en tête) manient plusieurs langues avec brio.

Citons une dernière réplique du lieutenant Aldo Raine (Brad Pitt) « Tu veux que je te dise Utivich, celui-là il se pourrait bien que ce soit mon chef d'œuvre ». Clin d'œil du réalisateur au sujet de son dernier film ? En attendant son prochain nous vous disons good movie, guter film, buono film, bon film !

 

Sabine C. & Olivier L.

Écrire commentaire

Commentaires : 0