Silence, on irradie

roman jeunesse de Christophe Léon (2010)

Dans un petit village ukrainien, la vie de tous les jours est calme et paisible. Une centrale nucléaire à quelques pas de là fait vivre tous les habitants. Malheureusement,  un jour tout bascule lorsque le réacteur de la centrale explose et détruit toute vie aux alentours. Sven, Siloé, et Grégorias survivent miraculeusement et tentent de trouver un refuge et de la nourriture. Ils rencontrent d'autres personnes et reprennent espoir . Mais rapidement, l'effet des radiations fait son oeuvre.
Voici un texte hyperréaliste et stupéfiant, où l'on suit avec angoisse le destin tragique des personnages qui gardent l'espoir d'être sauvés alors que l'on sait que l'issue sera fatale. Christophe Léon décrit très bien l'ambiance avant la catastrophe, l'environnement paraît agréable et accueillant, tous les habitants semblent sereins, même si de nombreux problèmes de santé apparaissent. Dans la deuxième partie, on bascule tout à coup dans l'univers sordide et chaotique de la catastrophe avec une rapidité déconcertante. La lecture s'achève sur une fin ouverte qui fait froid dans le dos !

Ce roman dont le sujet à rarement été abordé en littérature jeunesse a remporté plusieurs Prix littéraires, notamment en Allemagne.


                                        Marie-Odile G.

Écrire commentaire

Commentaires : 0