L'écriture sur le mur

Roman policier norvégien de Gunnar Staalesen (2011)

A Bergen, une petite ville de Norvège, un juge est retrouvé mort dans un hôtel, vêtu de lingerie féminine. En même temps, Varg Veum, détective privé est appelé à travailler sur une affaire de disparition. Une adolescente a quitté le domicile familial depuis plusieurs jours. L'enquête s'avère difficile à mener, les amies de la jeune fille ne savent rien ou n'osent rien dire... L'intrigue tient le lecteur en haleine jusqu'au dénouement final... Ce qui change des polars habituels américains ou britanniques, c'est la description des us et coutumes d'un pays nordique. Le fameux modèle scandinave est égratigné à travers une peinture sociale critique tout au long de l'intrigue. La description de ce pays donne une toute autre atmosphère et nous projette dans un univers froid, de grisaille et de paysages sombres d'hiver. Le héros du roman est un ancien travailleur social de la "Protection de l'enfance" devenu détective privé. Il est très humain et loin des stéréotypes des personnages sombres que l'on trouve habituellement dans ce genre de roman. Le livre se lit presque d'une traite ; on éprouve de la sympathie pour ce héros, décrit avec une bonne dose d'humour et d'autodérision, qui apparaît sous les traits d'un homme sensible et tourmenté. Cette lecture donne envie de lire les autres ouvrages de Gunnar Staalesen pour faire davantage connaissance avec Varg Veum, un héros pas ordinaire.

 

 

Annie F.

Je Tu Lis On En Parle

Écrire commentaire

Commentaires : 0