Le Fils

roman de Michel Rostain (2010) (Goncourt du premier roman 2011)

Comment est-il possible de vivre ou de survivre après la mort d'un enfant ? Lion, fils unique décédé, explique comment cela s'est passé pour son père... de la dernière couette à faire nettoyer (dernière couette de la dernière nuit) jusqu'au feuilleton des cendres. Pêle-mêle, arrivent alors la culpabilité, la rancune vis à vis d'un fils qui, peut-être, n'a pas voulu lutter contre cette méningite, le désir de garder la douleur mais aussi de l'exprimer dans l'écriture. C'est la mort mais c'est surtout la vie avec ses péripéties émouvantes et drôles.

 

Anne W. Je Tu Lis On En Parle

Écrire commentaire

Commentaires : 0