Négociant, révolutionnaire et ensorcelé : Decamps neveu

par Clotilde HERBERT et David-Jonathan BENRUBI

Jeudi 14 juin à 19h Salle de prêt Adultes

MAC, Fonds Delloye, liasse 8, page 15.
MAC, Fonds Delloye, liasse 8, page 15.

De Jean Decamps le « neveu », dit le “Meunier de Cambrai”, nous ne savons presque rien. Quelques épaves d'archives, conservées dans le Fonds Ernest Delloye de la Médiathèque et aux Archives nationales, nous proposent des aperçus éclatés sur la vie d'un homme de son temps. Ici, en 1775, un procès violent l'oppose à son oncle, qu’il accuse de lui voler sa clientèle. Là, en 1790, on le retrouve embrassant la cause révolutionnaire dans sa composante bourgeoise : il publie alors un long opuscule proposant la création d'une Société nationale des Amis de la Prospérité. Enfin, dans un document passionnant daté de 1804, notre personnage écrit aux vicaires du diocèse de Cambrai pour solliciter l'intervention d'un exorciste. Avec ce dossier local, et une bonne dose d'histoire générale, peut-on reconstituer l'univers culturel d'un homme des Lumières ?

Écrire commentaire

Commentaires : 0