Au commencement était la mer

roman algérien de Maïssa Bey (2007)

Premier roman de Maïssa Bey (de son vrai nom Samia Benameur), algérienne francophone. L'histoire débute à Alger, une jeune fille est face à la mer (symbole d'espace, de liberté). A 18 ans, Nadia vit dans une famille où il n'y a plus de père, elle a une petite soeur, un jeune frère, et Djamel, son grand-frère endoctriné par les islamistes. Celui-ci s'enferme dans sa chambre et écoute des cassettes de prédicateurs. Nadia aime la vie, la beauté, l'amour. Elle croit le rencontrer en Karim et mène une idylle secrète. L"écriture est soignée, phrases courtes, beaucoup de figures de style. Nadia tombe enceinte de Karim qui va l'abandonner. Des scènes fortes, notamment quand elle se fait avorter et veut continuer sa vie. Mais c'est compter sans son frère et les conséquences dramatiques qui en découleront. Beaucoup de retenue, de pudeur chez l'auteur qui dénonce la condition de la femme algérienne, les interdits et le poids de la tradition.

 

Francis N. Je Tu Lis On En Parle

Écrire commentaire

Commentaires : 0