Pour saluer Magnan

Deux coups de coeur en mémoire de Pierre Magnan

Pierre Magnan écrivain provençal, né à Manosque (1922) comme Giono (1895) rencontra ce dernier à l'âge de 15 ans et participa à son mouvement de militantisme pacifique avant la seconde guerre mondiale. Admirateur et ami de toujours il lui consacra un ouvrage en 1990 : "Pour saluer Giono". Ce n'est qu'à 56 ans, en 1978 qu'il connut le succès avec "Le sang des Atrides" qui obtint le Prix Quai des Orfèvres. "Elégie pour Laviolette", en 2010 est son dernier roman avant sa mort en avril 2012. "Trop littéraire pour être policier et trop policier pour être littéraire", telle est la formule d'un éditeur refusant un de ses manuscrits et qui éclaire très bien le talent de Pierre Magnan. Il y a bien sûr toujours une intrigue policière mais, traitée avec poésie, verve et humour ; son flic," Laviolette" est aux antipodes du superflic, aux prises avec des histoires de famille, d'argent, d'héritage, polar régional qui se situe dans ses "Basses-Alpes" natales entre Digne et Gap en passant par Manosque et Forcalquier. Des références littéraires des auteurs de l'antiquité à Proust ou Valéry, preuve d'une grande culture, émaillent ses récits.

 

Le sang des Atrides

roman policier de Pierre Magnan (2004)

Quatre meurtres, des victimes qui roulent en vélo de course, assommés par des galets de la Blèone, affluent de la Durance, galets projetés par un lance-pierre mystérieusement puissant ? Où il est question de l'Orestie d'Eschyle.


Eugéne A.   Je Tu Lis On En Parle

Elégie pour Laviolette

roman policier de Pierre Magnan (2010)

Laviolette laissé pour mort dans son précédent roman, ressuscité, revient à Gap pour une nouvelle enquête : un homme vient de mourir, ses neveux portent plainte pour captation d'héritage. Pourtant, le décès est naturel. Un détail : il a été épuisé par une veuve quatre mois auparavant, veuve qui pratique le cheval d'arçon : détail d'importance ?! Laviolette fait des allers et retours entre Gap et La Roque-en-Champsaur avec sa vieille 2CV poussive dans les lacets du Col Bayard, pour enquêter dans un cimetière particulier (un indice dans les vers du "Cimetière marin" de Paul Valèry !) et auprès des vieilles paysannes pittoresques, pour aller chercher son pain, celui d'autrefois. Plusieurs romans ont été adaptés au cinéma et (ou) à la télé. Pour précéder, compléter (voire ignorer !) leur lecture : sont à votre disposition à la Médiathèque des vidéos dont "La maison assassinée" avec Patrick Bruel et réalisé par Georges Lautner.

 

Eugéne A. Je Tu Lis On En Parle


Écrire commentaire

Commentaires : 0