Une vie sans gluten

Documentaire de Delphine de Turckheim (2012)

C'est le témoignage d'une petite fille allergique au gluten. L'intolérance au gluten est une maladie sournoise qui entraine une destruction de l'intestin grêle.et qu'on appelle aussi « maladie coeliaque ».

 

La maladie se déclenche quand Delphine a 8 mois. Elle souffre, elle pleure, elle crie, elle vomit, elle salit ses couches sans arrêt. Delphine et ses parents font alors le tour du monde pour des examens jusqu'au jour ou ils rencontrent le Docteur Jacob ; il a vécu en Hollande, il a rencontré cette maladie là-bas. La maladie une fois identifiée, de nouvelles habitudes alimentaires se mettent en place, car les degrés d'intolérance au gluten peuvent varier fortement.

Devenue adolescente, un jour elle découvre sur ses jambes des plaques qui la démangent. Les dermatologues appellent ça un «impétigo ».C'est reparti pour les examens en laboratoire.. Le diagnostic tombe, c'est une « dermatite herpétiforme ». Elle doit faire une biopsie intestinale, puis une autre après ses vacances, avant de passer sous « régime sans gluten » à vie.

 

Aujourd'hui, avec sa famille, elle mange plutôt asiatique, marocain, libanais, indien. Après son DEA de civilisation américaine, elle abandonne ses études pour se consacrer au mannequinat et à la comédie. Depuis 2008, Delphine fait partie de l'AFDIAG (Association Française des Intolérants au Gluten), créée en 1989 (6000 adhérents) qui entretient des contacts avec les chercheurs, les professeurs en médecine, les gastro-entérologues et les médias avec qui elle organise des rencontres. Grâce à la maladie, elle s'est mise à la cuisine et à aimer le vin rouge.

 

Cette petite fille, qui a failli mourir avant l'âge de 6 ans à cause de cette intolérance au gluten, a su montrer avec beaucoup de courage, d'humour et de colère, la force qu'elle avait en elle. C'est avec beaucoup de persévérance qu'elle a avancé dans la vie, elle ne s'est pas laissée diminuer par la maladie. Voilà une très bonne leçon de vie à adopter plutôt qu'à pleurer sur son triste sort. Un livre plein d'humanité que je vous invite à lire.

 

Gwenaëlle D.

Écrire commentaire

Commentaires : 0