Absinthe

Un roman de Gilles Bontoux

Ils buvaient de l’absinthe,

Comme on boirait de l’eau,

L’un s’appelait Verlaine,

L’autre, c’était Rimbaud,

Pour faire des poèmes

On ne boit pas de l’eau.

 

 

 

Absinthe c’est l’histoire de deux poètes : Verlaine & Rimbaud.

1871, un homme marche de long en large dans la gare : Verlaine. Un autre est dans le train : Rimbaud.  C’est ainsi que tout commence. On suivra alors (pendant une durée trop courte, il faut l’avouer [150 pages]) les rapprochements et les déchirements des deux poètes. Le début de leur histoire d’amour, les fuites à l’étranger, le procès de Verlaine ainsi que son passage en prison qui marquera leur séparation, l’exil de Rimbaud et enfin sa mort. Le tout écrit simplement, sans surplus ni manque, juste ce qu’il faut, un parfait dosage à l’inverse de l’histoire. On est surpris par la puissance des sentiments retranscrits et on se laisse doucement emmener vers la fin de l’histoire. On sait comment ça va finir et c’est peut-être le plus frustrant, de lire un livre en connaissant la fin, mais ce serait tellement dommage de passer à côté.

 

Catelin Olivier Je Tu Lis On En Parle

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0