Le bruit des clefs

Roman d'Anne Goscinny (2012)

Lettre d'une femme, née en plein mai 68, à son père décédé d'un arrêt cardiaque le 5 novembre 1977. Elle avait 9 ans, lui 51.
Ce père n'est pas n'importe qui. Scénariste, dialoguiste, humoriste, l'un des plus connus, ou reconnus, des scénaristes de la bande dessinée à travers le monde (Astérix).

Avec beaucoup de pudeur et de courageAnne Goscinny nous parle de son parcours depuis ce 5 novembre 77. Sans complaisance. Sans sympathie pour elle-même. Elle nous livre son vécu, ses anecdotes qui nous font parfois sourire.

Le bruit des clefs est un long courrier, foisonnant, d'une fille encore désemparée par la disparition de son père trente-cinq ans auparavant. Elle a tant de choses à dire que les mots se butent, s'entrechoquent, dans un déferlement d'anecdotes, de souvenirs plus ou moins heureux, tendres ou émouvants. Derrière chaque phrase, on ressent une émotion difficilement contenue au fil des pages, donnant au lecteur un sentiment de vide intense :

« De ton univers, tu es le seul mort. Moi j'aurais aimé être l'un de tes personnages : une enfance qui ne finit pas. Une bulle dans une case. C'est tout. »

 

Patricia L. Je Tu Lis On En Parle

Écrire commentaire

Commentaires : 0