La Française doit voter ! Cent ans de débats pour un bulletin

Rencontre-dédicace avec Anne-Sarah Bouglé-Moalic autour de son livre

vendredi 8 mars à 19h, 2 rue des Archers

En 1848, les barricades de février voient l’avènement du suffrage universel : désormais, le système politique français rend tous les hommes égaux en droit - mais pas les femmes. Dès 1848 naît une revendication militante en faveur du vote des femmes. Malgré les aléas et les soubresauts de l’histoire de France, le combat des suffragistes se poursuit jusqu’en 1944. Combien de joutes oratoires et littéraires, de congrès, de manifestations se déroulent devant une opinion publique de moins en moins indifférente, afin d’alerter le législateur ! Dans la première moitié du XXe siècle, on peut suivre le long chemin du vote des femmes, des premières propositions de loi accordant un droit de vote local, jusqu’à l’ordonnance du 21 avril 1944, qui institue l’égalité politique des hommes et des femmes. L’occasion de revenir sur quelques épisodes méconnus de cette histoire, comme ce jour de mai 1919 où la Chambre des députés, à une large majorité, accordait aux femmes cette même égalité. Anne-Sarah Bouglé-Moalic nous entraînera dans le paysage des militantismes suffragiste et anti-suffragiste, des débats parlementaires, et bien sûr des évolutions de la société, afin de répondre à cette question lancinante : quelles sont les causes du « retard français » en la matière ?

 

La journée internationnale des femmes

Le Vote des Françaises

Cent ans de débats : 1848-1944
Presses Universitaires de Rennes
Prix spécial 2011 de l’Assemblée Nationale

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0