En mémoire de la forêt

Roman de Charles T. Powers

L’auteur (1943-1996) est journaliste et cet ouvrage est son seul roman.

 

Dans la forêt toute proche de Jadowia, petit village de Pologne, un cadavre a été trouvé. C’est celui de Tomek, ami de Leszek.

Mais ce fait divers n’est qu’une des facettes de ce livre aux multiples méandres. Du présent au passé, écrit à la première personne à travers le regard de Leszek, paysan moderniste, ou à la troisième personne quand il s’agit des autres personnages du village, le récit nous emmène sur les traces de l’histoire de la Pologne: de la vie communautaire à la chute du communisme ; des détournements et pots de vin, petits et grands arrangements communistes, à l’arrivée des mafias et du commerce parallèle ; de l'omniprésence des commerçants et artisans juifs à leur déportation totale par les nazis, avec la mainmise par les villageois sur leurs biens ; le souvenir de cela et celui d’être la terre des camps de concentration engendrant la culpabilité et la peur du retour de ces juifs ; à l'opposé la volonté de résistance face aux allemands et la guérilla, mais aussi la peur et la lâcheté ; les croyances et superstitions ; les rancunes et vengeances ; sans oublier l’amour…

D’une belle écriture poétique, en un grand souffle, l’auteur nous entraîne sans jamais nous lasser dans la vie de ce village et de ses habitants, et nous livre un pan détaillé et documenté d’histoire.

Une intense et riche lecture, de surcroît agréable et prenant.

 

M.A. Legrand Je Tu Lis On En Parle

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0