Au loup ! Histoires de chaperons rouges...

Cinq illustrateurs invités à la Maison Falleur dans le cadre des Scrib'arts 2013.

L'édition 2013 des Scrib'arts du Cambrésis met à l'honneur le grand parmi les grands de la tradition orale : le petit chaperon rouge. Classique. Classique ? Nos cinq invités, auteurs et illustrateurs jeunesse sont d'horizons, d'art et de style différents : tous ont répondu à l'appel du méchant loup, mais aucun ne raconte vraiment la même histoire. Perrault vs Grimm ? C'est bien plus que cela. Au menu : 74 planches originales, des jeux familiaux et ludo-éducatifs, des visites pour petits et grands, bref une plongée dans l'univers du conte dont chacun devrait ressortir complètement indemne.

Les invités

Né en 1965, Cyril Hahn passe son enfance entre Paris et Cassis, entre nuages et mer, une enfance qu'il définit comme aussi riche en bêtises imaginatives qu'en "peut mieux faire" à l'école. Il entre à l'école Olivier de Serres et entreprend d'"utiliser mes idées plus ou moins dangereuses en inventant des histoires pour les enfants". Il travaille comme auteur-illustrateur avec les éditions Bayard, Milan, Nathan, Hatier, Lito et est chez Casterman l'auteur de la série "Boubou le petit Pygmée".

Le picnic du petit chaperon rouge (2008), au style moderne et coloré, contraste avec le dessin plus classique, et sombre, de son Petit chaperon rouge (2012) ; détails fins, crayonnés, style pseudo-classique, couleurs sombres, tristes, foncées.

http://www.cyrilhahn.com.

Issu de l'Ecole Supérieure de l'Image de Poitiers, Julien Martinière signe son premier ouvrage en 2006, Exister, suivi de peu par un album au nom improbable : Krochnouk karapatak. Il s'installe à Lille en 2007 et participe à un ouvrage des éditions Lito, La ronde des chansons. Il collabore ensuite à plusieurs reprises avec les éditions Hatier, La Marelle, Bayard presse, Petit à Petit, Ankama, pour des ouvrages de fiction ou des documentaires. Son trait épuré, précis, géométrique semble parfois flirter avec l'estampe orientale ; la colorisation, après numérisation, procède par aplats rigoureux.

Julien Martinière est actuellement accueilli en résidence par la MAC, sur le territoire des communes de la CAC, dans le cadre du dispositif a.r.t.s (DRAC-Nord Pas de Calais).

http://www.julien-martiniere.com

En 2001, Lucile Placin s’envole d’Arcachon pour Lyon, direction l'école de dessin Emile Cohl. Son rêve : créer des décors pour le théâtre. Mais durant ses d’études, d’autres univers s’ouvrent, et le monde de l’illustration jeunesse l’appelle... Depuis deux ans, Lulu vole de ses propres ailes, et de son atelier à domicile, travaille en free lance avec les éditions Lito, Fleurus, Milan, Hatier, Nathan, et bientôt Casterman. Son oeuvre, dessinée sur écran, présente une illustration fantaisiste et détaillée, aux personnages disproportionnés et expressifs, aux couleurs chatoyantes.

http://lucilehearbeats.blogspot.fr/

Née en 1977, Sylvia Dupuis a d'abord hésité entre les maths et l'art. En 2000, elle entre à l'école d'art de Belfort et découvre sa voie grâce à Frédéric Ruillier : l’illustration. Depuis 2004, elle réalise plusieurs projets avec Magnard Jeunesse, Casterman, Atlas, Fleurus Presse, et Au Merle Moqueur. Son dessin, simple, naïf, tout en rondeur et en bonheur, issu de techniques diverses (acryllique, gouache, encre, crayon) jouit d'une large palette de couleurs saturées. En 2012, son oeuvre est accueillie par la MAC pour l'expo "La poule et le croco".

http://sylviadupuis.canalblog.com/

 

Le toulousain Christian Guibbaud a un parcours aussi riche que varié. Il commence des études d’architecture aux Beaux-Arts de Toulouse, mais ne s'en tient pas : il s’adonne à la photographie, pratique la bande dessinée, la peinture, le graphisme publicitaire… Depuis quelques années, il se consacre davantage à l’illustration de livres pour enfants, tout en continuant de développer son travail de création personnelle. Il travaille notamment pour les éditions Milan, Seuil, Glénat, etc. Christian Guibbaud conçoit aussi bien ses dessins sur ordinateur, en procèdant par aplats successifs, que de manière traditionnelle, en peinture. Dans tous les cas, son style, épuré et frais, resprire la joie !

http://guibbaud.ultra-book.com/

Informations pratiques

L'exposition est visible du 6 avril au 29 juin, du mardi au vendredi (14h-18h) et le samedi (9h-12h et 14h-18h). L'entrée est libre et gratuite. A l'étage, les souliers des petits et grands sont confiés à notre malle à chaussures.

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0