Parution du livre "La fête s'affiche dans les rues cambrésiennes du XIXe siècle"

Editions de la MAC, 124 p., 15 euros TTC.

Les équipes de la Médiathèque d'agglomération de Cambrai et du service Ville d'art et d'histoire de la Ville de Cambrai ont le plaisir de vous annoncer la parution du livre :

La fête s'affiche dans les rues cambrésiennes du XIXe siècle

 

Ce livre très illustré est le résultat de plusieurs mois de confrontation de documents conservés à la MAC, et restaurés de 2010 à 2012, avec l'état de la recherche dans le domaine de l'histoire des fêtes. Défrichant de nombreux aspects de l'histoire sociale de Cambrai au XIXe siècle, il apporte aussi des éléments de réflexion plus générale sur l'histoire méconnue de l'affiche typographique du XIXe siècle (travaux de ville). Les 124 pages font la part belle aux reproductions de documents.

 

 

Télécharger l'introduction et la table des matières
Livre La fête s'affiche - Cambrai - Ext
Document Adobe Acrobat 2.0 MB

Comment acquérir l'ouvrage ?

Edité par la MAC avec l'aide de la Direction Régionale des Affaires Culturelles Nord-Pas-de-Calais (Livre et lecture), ce livre au tirage limité ne fera pas l'objet d'une diffusion commerciale spécifique.

 

Vous pouvez l'acquérir soit sur place (15 euros), soit en adressant un chèque à l'ordre du Trésor public de 20 euros (couvrant les frais de port), posté à l'attention de Mme Florence Frison, 37 rue Saint-Georges, Médiathèque, 59400 CAMBRAI.

Renseignements au 03 27 82 93 93 ou ffrison arobase media-cambrai point com

 

Pour les collectivités désireuses d'acquérir l'ouvrage, le règlement par mandat administratif est possible.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    BLETON, Sylvie (jeudi, 25 juillet 2013 15:22)

    Chargée des acquisitions au Département des Arts du Spectacle de la BnF, j'aimerais pouvoir acheter ce livre mais je dois passer par notre fournisseur Erasmus à Paris, car je ne peux envoyer de mandat. Vous serait-il possible de l'envoyer à notre fournisseur et avec quels frais de port ?
    Merci de votre réponse
    S. Bleton