Lointain souvenir de la peau

roman de Russel Banks

Comme toujours chez cet écrivain un livre questionnant et dérangeant. Un récit aux personnages bien typés et représentatifs de la société américaine, une écriture subtile et nuancée, un texte dense et touffu, et tout au long la question de la faute, de la culpabilité, de la honte, de l’exclusion face à une société de paraître et de mercantilisme, où la médiatisation pervertit les données sociales et morales, où la sexualité s’infiltre subrepticement dans tous les domaines et s’insinue dans l’inconscient des esprits. L’histoire est celle de Kid, un adolescent condamné pour crime sexuel mineur; la loi l’oblige lui et ses semblables à vivre en dehors des zones urbaines où une possibilité de déviance sexuelle serait éventuellement possible, soit en une petite colonie de sans-abris sous le pont de l’autoroute, ostracisée et à la merci de toute incursion et maltraitance des habitants et de sa police. Le Kid va rencontrer le Professeur qui fait une étude sur eux. La relation difficile, ambiguë, complexe, va amener le Kid à se découvrir et se structurer. Russel Banks livre une critique sans complaisance de la société américaine et de ce qu’elle est devenue, dans un récit magistral et d’une grande force.

 

Marie-Agnès L. Je Tu Lis On En Parle

Écrire commentaire

Commentaires : 0