mar.

14

janv.

2014

Face à face

roman policier de Gunnar Staalesen

Nous voici plongés dans la onzième enquête de Varg Veum dans sa bonne vieille ville de Bergen en Norvège. Varg Veum, détective privé, pas vraiment riche, amateur de jazz et d’aquavit est assez têtu et aime comprendre surtout quand il a des doutes. Lorsqu’il découvre dans sa salle d’attente un mort assis, ses doutes deviennent alors persistants. Cela pourrait bien ressembler à un suicide. Mais est ­ce bien un suicide ? Assez vite le détective va comprendre que cet étrange inconnu enquêtait lui­même sur une vieille affaire de quatorze ans : le suicide d’une jeune femme. La curiosité de Varg Veum va l’entraîner vers des évènements du passé qui dérangeraient plutôt dans cette ville de Bergen. Sa ténacité et son intelligence à toute épreuve vont nous permettre de replonger dans les années soixante­dix au cœur d’un petit groupe d’étudiants radicaux vivants en communauté. Le marxisme, la subversion et l’amour libre en vogue à cette époque vont ressurgir et mettre très mal à l’aise quelques notables de la ville. Le ton de l’auteur est vif, soigné ; on est vite embarqué dans cette enquête minutieuse qui va aboutir à la découverte d’un terrible secret. Le talent de Staalesen est intact. Ce qui change des polars habituels américains ou britanniques, c’est la peinture des us et coutumes d’un pays nordique. Le fameux modèle scandinave est égratigné à travers une peinture sociale critique tout au long de l’intrigue. La description de ce pays nordique donne une toute autre atmosphère et nous permet d’être projetés dans un univers de froid, de grisaille et de paysages sombres d'hiver. Le héros est très humain et change des stéréotypes des personnages noirs que l’on trouve habituellement dans ce genre de roman. Tous ces ingrédients font de cet ouvrage un livre agréable à lire où le suspense est de mise à chaque page. On attend avec impatience le prochain et pour ceux qui ne connaissent pas Gunnar Staalesen, vite vous avez dix romans à dévorer…

 

Annie F. Je Tu Lis On En Parle

Écrire commentaire

Commentaires : 0