Sigmaringen

roman historique de Pierre Assouline

Une petite ville au sud de l'Allemagne, principauté des Hohenzollern. Ce huis­clos se passe dans un château, siège du gouvernement de Vichy en exil à la fin de la seconde guerre mondiale. On y trouve une centaine d'officiels, et dans la ville beaucoup de miliciens et de français collabos. L'auteur restitue le quotidien à travers les yeux et les oreilles du majordome Julius Stein ; ce dernier, personnage discret, donne le point de vue allemand sur les français. Il sert les français sans état d'âme. Cela pose le problème de l'obéissance aux ordres. Stein peut présenter les intrigues, les trahisons, les jalousies, les rumeurs, sur ces membres du gouvernement. Les portraits psychologiques sont réussis : Pétain et Laval ne se parlent plus. Céline en tant que médecin, se dévoue au service des malades. Fernand de Brinon revendique le premier rôle et envoie des décrets qui ne vont nulle part. Ce petit coin d'Allemagne apparaît préservé, alors que tout autour le pays est écrasé sous les bombes.

 

Francis N. Je Tu Lis On En Parle

Écrire commentaire

Commentaires : 0