ven.

23

janv.

2015

Préhistoire littéraire et cinématographique de l'informatique

JEUDI 19 MARS 18h

Cafétéria de l’École supérieure d'art de Cambrai

Rencontre avec Jean-Noël Lafargue, enseignant en nouveaux médias à l'école d'art du Havre et à l'Université Paris 8.

 

Programmeur, il est l'auteur de livres techniques, d'un livre sur les mythes de fin du monde, d'un essai sur la bande dessinée et de la traduction commentée d'un récit de science-fiction du XIXe siècle. Il tient un certain nombre de blogs sur des sujets divers – en particulier le Dernier des blogs – et s'intéresse tout particulièrement au rapport qui lie la réalité et la fiction : l'une et l'autre s'influencent mutuellement. Il nous parlera de..."

"Le mot « robot », comme chacun sait, a été forgé par le dramaturge Karel Čapek pour sa pièce de théâtre Rossumovi univerzální roboti (en Français Les robots universels de Rossum, ou R.U.R.), à partir du mot slave robota (ou ses déclinaisons), qui signifie « labeur » ou « corvée », et qui est apparenté à l’allemand Arbeit (travail).

Karel Čapek attribuait en fait l’invention du mot à son frère Josef, mais il est certain que c’est la pièce R.U.R., dont la première représentation date de janvier 1921, qui a fait connaître ce mot, lequel est devenu un nom commun apparemment universel en moins d’une dizaine d’années, éclipsant quelque peu le mot « automate », qui était utilisé jusqu’ici." (JNL)

Écrire commentaire

Commentaires : 0