ven.

20

mai

2016

Mr Mercedes

Roman de Stephen King

Ce que j’aime, avec Stephen King, c’est qu’on ne sait jamais d’avance dans quoi on s’embarque, pas précisément du moins. Avouons que le résumé n’est pas très fourni mais c’est probablement cette concision qui m’a donné envie d’en savoir plus. Avec Mr Mercedes, Stephen King nous embarque dans une enquête haletante avec un début en fanfare : Alors qu’un salon pour l’emploi est organisé dans une ville où le taux de chômage est inquiétant, la file d’attente devant le lieu concerné ne cesse de s’agrandir et c’est ce moment que va choisir le meurtrier pour foncer dans la foule avec une voiture volée. Une année passe sans que l’on retrouve le coupable et l’inspecteur en charge de l’enquête prend sa retraite sans avoir pu résoudre l’affaire. Bill Hodges, l’inspecteur en question, dépité de n’avoir pu résoudre cette affaire, est surpris, le jour où il reçoit une lettre du « crèminel » (vous comprendrez vite le pourquoi de cette déformation).Mais alors qu’il pensait narguer l’inspecteur et le faire culpabiliser jusqu’à le pousser au suicide, il ne se doute pas qu’il a rallumé l’étincelle et que le désormais « Off Ret » fera tout pour le retrouver. Commence alors le jeu du chat et de la souris, les rôles s’inversant parfois (souvent). On est tenu en haleine jusqu’aux dernières pages (la toute dernière même, mais comment vous en parler sans en dire trop ?). L’originalité du roman tient dans le fait que, dès les premiers chapitres, on connait le coupable et c’est d’autant plus prenant, de voir la proximité entre les deux protagonistes, sans que ne s’éveillent les moindres soupçons. Ne perdez plus une seconde, lisez-le !

 

Olivier C. Je, tu lis, on en parle...

Écrire commentaire

Commentaires : 0