Petit Pays

Roman de Gäel Faye

Le livre commence sur un ton léger. Gabriel, un petit garçon d’une dizaine d’années, raconte sa vie, en 1992, au Burundi où il est né. Il raconte son père, un homme d’affaires français, sa mère, une superbe rwandaise qu’il adore, les 400 coups avec sa bande de copains. C’est frais, c’est joyeux. Puis l’histoire de l’Afrique les rattrape : les guerres au Rwanda et au Burundi, les massacres, les Hutus et les Tutsis… Le petit garçon heureux voit s’écrouler son univers. Les odeurs, la nonchalance, la douceur de vivre qui imprègnent la première partie, disparaissent dans la violence et la folie des hommes.L’auteur a merveilleusement bien ressuscité les temps heureux et mêlé la tragédie et l’humour, l’ombre et la lumière. C’est un roman qu’on n’oublie pas de si tôt, qui nous habite bien longtemps après qu’on l’a refermé. Superbe !

 

Marie-Paule V.      Je tu lis, on en parle