Rien ne s'oppose à la nuit

Roman de Delphine de Vigan

Après le suicide de sa mère(Lucille), De Vigan ressent le besoin de la raconter. Au-delà de son témoignage personnel, elle décide d’y mêler ceux de l’entourage de Lucille (frères et sœurs, ex-mari, amants) donnant à lire un roman, certes subjectif, mais pluriel. Lucille est issue d’une famille nombreuse, marquée par le deuil et la forte personnalité du père. Elle arrive à l’âge adulte habitée par un profond mal-être. Sa vie sera marquée par ses crises psychotiques et délires paranoïaques qui la conduiront plusieurs fois en hôpital psychiatrique. 

De par son enquête (car elle n’a pas fait que recueillir des témoignages mais a recueilli les écrits laissés par sa mère, les photos et vidéos de son enfance), De Vigan nous livre le portrait d’une femme déchirée tout en se questionnant elle-même sur la nécessité d’écrire ce livre, car l’introspection à un prix, d’anciens souvenirs jaillissent et la hante au quotidien. Ce livre est sa catharsis, et pour nous, lecteur, c’est un petit bijou d’écriture.

 

Olivier C.      Je tu lis, on en parle